Qu’en est-il de l’évolution de la question de la fidélité dans un couple, ou de l’exclusivité d’une relation, dans ces nouvelles perspectives que nous tentons de clarifier ?

 

Tant qu’il y a trahison, tant qu’il y a possession, tant qu’il y a peur, il n’y a pas de relation amoureuse. Par conséquent, il faut vous élever au dessus de ces problématiques avant tout autre réflexion sur ces questions. La question n’est pas celle de la fidélité mais celle de la non trahison. La question n’est pas celle de l’exclusivité mais celle de la liberté de chacun et du respect de l’autre.


Personne ne possède qui que ce soit dans la relation. Néanmoins une solidarité des cœurs fait qu’il ne peut y avoir de trahison.

Votre cœur peut aimer de nombreuses personnes.

Il importe de savoir si vous désirez que la relation soit construction d’une vie partagée avec des bases et des ramifications sociales et matérielles, des enfants éventuellement. En ce cas, il y a solidarité, il y a responsabilité, il y a vérité, ce qui implique le respect des bases de la relation.


La question de la fidélité est illusoire car elle réfère à l’existence de vos pulsions sexuelles telles qu’elles sont, tourbillonnantes dans le bas du corps. Or il vous appartient aujourd’hui de faire fusionner les énergies du bas et du haut par le Cœur. C’est donc le Cœur votre étalon pour la fidélité, et non pas le bas du corps.


Une relation aujourd’hui s’inscrit nécessairement dans ce que nous aimons appeler un réseau ou une trame de plusieurs relations. Une relation amoureuse n’est pas un face-à-face coupé du monde extérieur. Cela n’est qu’une voie de non sens et d’illusion, voire d’addiction. Par conséquent, votre question de l’exclusivité devrait être revue à la lumière de cette perspective. Vous êtes encore très englués dans des problématiques de sexualité, disons, un peu fornicatrices, qui n’ont pas grand intérêt pour nous.


La relation de deux cœurs est toujours unique, mais chaque cœur peut être en relation avec de nombreux cœurs et de façon unique dans chaque relation -alors que, paradoxalement, vous être tous Un- : cela est également un aspect essentiel de cette thématique -qui pour l’instant n’est qu’une abstraction pour vous, et nous le regrettons-.


Nous ne sommes pas par là en train de vous dire qu’il serait juste d’être infidèle, comme vous dites, et faux d’être exclusif. La question n’est pas là; pardonnez-nous l’expression, mais nous nous en foutons (sic)... Il vous appartient de dépasser l'impertinence de ces notions, à partir du moment où vous aurez dépassé l'impertinence de vos souffrances illusoires, et cela est encore pour vous un vaste chantier.


Attachez-vous à cette question centrale que vous êtes tous Un..

Et au fait par ailleurs qu’il y a responsabilité de transparence dans une relation, qu’il y a responsabilité de non souffrance dans une relation, qu’il y a responsabilité de liberté dans une relation. (Et si cela vous semble contradictoire, nous nous en foutons.)


Le blocage de vos pulsions sexuelles dans le bas du corps a été une œuvre de la matrice et, à mesure que vous savez mieux harmoniser - comme nous l’avons dit il y a quelques instants - le bas et le haut avec le Coeur, vous pouvez vous élever dans la Vérité du regard de l’aigle au-dessus de ces questions, dont certaines sont empreintes de restes d’illusion.


Ne voyez pas de sévérité à votre égard. Nous vous aimons, et nous accompagnons votre chemin.


Cultivez votre propre Unité. Cultivez dans votre relation ce qui, en elle, vous mène à l’Unité,  ensemble et chacun. Cultivez dans vos inter-relations, en réseau, ce qui converge vers l’Unité de tous et de chacun. Cela est la Vérité du chemin. Mes chers amis, avec toute notre bienveillance, je pense avoir répondu.


© Voix de Lumière, via Christine Anne K. 2010