nos amours en Lumière

jeudi 17 juin

bienvenue à nos amours


Dernière mise à jour : 1er mai 2012, avec le point de vue des Atlantes sur l'Union harmonieuse  du Féminin et du Masculin, dans un cercle - texte n°26 -.


Ici un regard inhabituel sur nos relations amoureuses : celles qui intègrent notre chemin spirituel et d'ascension vibratoire, la recherche absolue de relations débarrassées de beaucoup des impasses et préjugés -émotionnels, mentaux, culturels- à l'amour authentique et joyeux, dans le respect de soi et de l'autre.

Notre préoccupation ici est de nous sentir en harmonie, paix, joie, Amour... et ascension partagée bien sûr, dans nos amours -éphémères ou de longue haleine-.


Nous espérons contribuer ainsi à l'élévation co-créative de tous dans ce domaine de notre conscience individuelle et collective. Nous nous intéressons ici à la sexualité dans sa dimension spirituellement éveillée, et "travaillée" en ce sens. 

Une série de textes-réponses à des questions est en ligne; ces textes se présentent du premier au dernier car il y a une progression dans la lecture (ils sont donc numérotés) et les intervenants se réfèrent à ce qui a été développé dans les entretiens précédents.

Vos interrogations personnelles sont bienvenues - si elles permettent d'apporter de nouvelles réponses.... En ce cas envoyez les via le contact dans le menu.
 
Un bonjour aimant des Terriens qui réalisent ce blog, avec la collaboration aimante et précise de nos amis interdimensionnels


...Bonnes amours !!! Et bon chemin de Lumière..
 

Posté par voixdelumiere à 10:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]


vendredi 18 juin

1. ces belles rencontres...

 

Quel est le rôle d’une rencontre amoureuse aujourd’hui, dans le contexte du processus d’ascension ?

La rencontre entre un homme et une femme n’est pas un moyen d’ascension. L’ascension est un chemin de chacun. Toutefois, vos êtres sont constitués, actuellement encore, de telle sorte que les complémentarités masculin-féminin ont leur rôle dans l’harmonisation de vos énergies et de vos corps, ainsi que dans l’apaisement de certaines tensions qui peuvent handicaper la fluidité de certains processus d’émergence individuelle vers l’ascension. Cela n’est cependant pas si général car certains d’entre vous gagnent à cheminer seuls afin de ne pas être dérangés, car ils n’ont pas forcément la capacité de vivre une relation sans être déformés par elle.

Le processus d’ascension, en résumé, n’est pas dépendant de la poursuite ou de la non poursuite d’une relation homme-femme. En revanche, il est facilité ou disrupté (sic) par certaines qualités présentes dans ces relations. Il vous appartient, lorsque vous rentrez en vous-mêmes, de vous rendre compte de l’état de ces relations pour vous. Votre processus d’ascension est actuellement votre priorité.

La beauté de ces rencontres aujourd’hui n’est-elle pas, alors, un témoignage de notre actuel niveau de conscience et de la présence des énergies de translation dimensionnelle ? (car c’est une qualité de relation à laquelle nous n’avions pas accès auparavant)

Cela effectivement peut vous être donné. Néanmoins, soyez vigilants car vous avez encore à tenir compte de quelques possibles dérangements venant de ce que vous n’avez pas fini de nettoyer en vous. Il en est de même du côté de vos partenaires. Ainsi, vos rencontres sont effectivement un chemin d’harmonisation réciproque qui a toute sa valeur. Mais ne perdez jamais de vue que votre processus d’ascension n’a pas à être influencé par l’autre ni par la relation.


Cela est sans doute difficile à comprendre, la nuance est cependant importante. La relation a sa fonction d’harmonisation, d’apaisement, de joie - ces trois aspects étant des dynamiques importantes pour accompagner votre processus d’ascension personnelle. Mais la relation, en ce qu’elle est un lien qui peut engendrer de l’attachement, et qui dans diverses circonstances peut vous amener à changer légèrement de chemin pour accompagner l’autre -et réciproquement-, en ce sens donc la relation n’aide pas en elle-même, ni par elle-même, votre propre processus d’ascension. Vous avez à savoir rester fluides et souples dans les circonstances que je viens de décrire, pour que cet accompagnement réciproque dans la joie ne se transforme pas en empêchement d’aller vers ce vers quoi vous avez à aller personnellement.


© Voix de Lumière, via Christine Anne K. 2010


Posté par voixdelumiere à 22:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 21 juin

2. tourment mental-sentimental, et liberté


Suite à une rencontre récente (très belle) je suis inquiète du tourment mental et sentimental, et de l’agitation que cela suscite en moi…


Aimée, ne confonds pas ce que cet être peut te procurer comme joie(s), et la qualité de joie qui n’appartient qu’à toi en toi-même. Ne va pas perdre celle-là pour rechercher la première exclusivement. Tout le vrai enjeu et danger sont là, et la souffrance est celle de cette perte de joie interne, perturbée par le manque illusoire de l’individu qui donne la joie de la réunion des pôles mâle et femelle à laquelle vos corps humains aspirent.

Pour te préserver de cette confusion et de cette vertigineuse glissade, sois simplement toi en exerçant ton discernement, ta liberté créatrice, tes joies du coeur à toi. Lorsque cet homme et toi saurez partager en harmonie vos êtres et joies, tu auras encore à rester dans ton propre chemin de joie unique, et ta traversée devra se maintenir vers ton propre ultime but intérieur.

Il n’est plus temps pour les abrasions réciproques et les concessions-déviations de soi-même. L’égoïsme n’est pas cependant l’issue, car la solidarité et la complémentarité dynamique sont la merveille qui devrait se réaliser entre vous, femmes et hommes de cette fin de troisième dimension.

Vous l’êtes l’un et l’autre avancés dans vos chemins propres : cela est un avantage de conscience qui portera des fruits de sagesse et - nous l’espérons - de tolérance réciproque. Tu es aujourd’hui peu tolérante car tu crains ce que tu es en train de redécouvrir en toi : la dépendance et le besoin de dominer illusoire qui t’a servi à croire que tout pourrait te satisfaire à ta convenance. Ceci vient d’auparavant. Il t’est suggéré aujourd’hui de ne plus emprunter ces circuits mais d’en créer d’autres. Pour ce faire, reviens à ton cœur (et voyage dans le labyrinthe pour oublier les vieux circuits).

© Voix de Lumière, via Christine Anne K. 2010


Posté par voixdelumiere à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

3. l'obsession amoureuse


Comment celui ou celle qui est la proie d’une obsession amoureuse pour une autre personne, au point d’en avoir la conscience encombrée, peut-il s’en libérer, et comment ce phénomène mental et émotionnel peut être considéré au regard de notre évolution aujourd’hui ?

Bien-aimés, la souffrance amoureuse que beaucoup d’êtres humains traversent n’est pas de l’amour. Elle s’apparente à une sorte de maladie mentale. Ne voyez dans cette formule aucun reproche ni aucune condescendance de notre part. Vous avez toute notre compassion et notre Amour.

Il importe que vous vous détachiez de votre mieux de ces phénomènes. La première étape est de ne pas les confondre avec de l’amour, même si de l’amour authentique peut être un des composants de votre attirance irraisonnée, et envahissante, et souffrante pour un autre être.

Ce sujet est complexe car, effectivement, il est clair que de l’amour authentique peut se glisser dans cette forme de déviance, ou qu’à l’inverse celle-ci peut contaminer, comme une sorte de poison et de folie, la naissance d’un amour authentique. L’obsession est un dérèglement de votre mental, il importerait donc de pouvoir vous déconnecter du mental dans de pareilles occasions -ce qui, nous le savons, vous est pratiquement impossible-.

La ressource, bien évidemment, est votre cœur, mais nous savons que cette surexcitation du mental souffrant d’une illusion -même si l’amour est authentique- vous bloque l’accès en grande partie à la paix de votre cœur et à son authenticité. Certains êtres connaissent les deux états en parallèle : authenticité du cœur et dérèglement du mental. Il est clair qu’un tel trouble mental et qu’un tel désordre de la relation à son propre cœur créent une difficulté considérable pour accéder à la simplicité du cœur dans le processus d’ascension. Toutefois, cela peut être un chemin, car tout chemin comporte parfois des difficultés, et certaines peuvent être considérables.

Que l’amour soit composé de souffrance dans votre troisième dimension, nous n’en disconvenons pas. Mais nous vous invitons à vous élever, avec tout notre Amour et notre soutien. Sachez que l’absolution dans le cœur de la divine Marie existe, pour ceux qui la demandent. Mais nous savons que lorsque vous êtes amoureux de la sorte, votre difficulté ultime est que vous ne voulez pas vous en détacher, et que demander l’absolution vous apparait comme un vide impossible à envisager. A cela nous ne pouvons pas grand-chose, si ce n’est vous encourager à progresser dans votre chemin en gardant la conscience que nous sommes là à vous regarder et à vous apporter notre Amour.

Toute forme de recette pour soigner cet état ne nous appartient pas. Vous avez, dans cette fin de cycle, élaboré un grand nombre d’outils dont certains, bien choisis, servent à vous aider, dans le domaine de la psychologie par exemple, dans le domaine du travail des émotions, dans le domaine de ce qui va regarder certains aspects karmiques, etc. I

l nous apparait cependant que ceux d’entre vous qui ont franchi certaines étapes de leur chemin de déploiement spirituel, se trouvent généralement arrivés à un stade où ils sont en sûreté vis-à-vis de ce genre d’accidents. Car le cheminement vers la Vérité intérieure est également un cheminement qui éloigne des illusions, du moins de certaines illusions -et celle-ci en fait partie-.

© Voix de Lumière, via Christine Anne K. 2010

Posté par voixdelumiere à 22:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

4. sexualité & éveil


Que devient, dans ce contexte, la sexualité comme chemin d’éveil ?


Les relations sexuelles harmonieuses, respectueuses, joyeuses, enthousiastes sont une joie pour vos corps et une harmonisation de vos aspects masculin et féminin, de vos circuits énergétiques, et de vos désordres sentimentaux personnels. En ce sens, elles ont une fonction on peut dire facilitante pour votre éveil, puisqu’elles vous libèrent et vous dynamisent (si toutefois c’est ce qu’elles produisent réellement en vous).

Le chemin de l’éveil n’a pas cependant pour outil la sexualité, car il a bien d’autres outils. Sinon, réfléchissez : combien peu de gens auraient accès à l’éveil, car combien peu d’êtres humains dans ce cycle ont réellement eu accès à une sexualité aussi harmonieuse et aussi fructueuse pour eux-mêmes ?.. L’éveil est une voie intérieure. Même si les pratiques de réunion sexuelle déployées dans certaines écoles ésotériques (ainsi que Marie Madeleine l’a exposé par exemple à votre ami Tom Kenyon), ont pu contribuer à l’éveil de certains pratiquants, ces pratiquants avaient également d’autres outils, ne l’oubliez pas et ne vous méprenez pas. Aucune école de l’éveil n’a employé les relations sexuelles à l’exclusion de toute autre pratique -prenons les pratiques d’effacement de l’ego, d’alignement vibratoire, d’alignement à la Lumière, de connexion à la Source et de réunion des polarités Terre et Ciel-. Tout ce qui vient là d’être énuméré ne peut être fourni par la seule pratique de l’union sexuelle, sauf chez quelques êtres d’exception, si peu nombreux qu’ils ne représentent en aucun cas un modèle général.

© Voix de Lumière, via Christine Anne K. 2010



Posté par voixdelumiere à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 23 juin

5. liberté et joie /couple/ enfants


Qu’en est-il de la préservation de cette joie intérieure personnelle pour des êtres jeunes, qui aspirent à s’unir pour former un couple générateur d’enfants ?


L’amour est ce qui engendre les enfants. Naturellement, la réunion des polarités mâle et femelle est indispensable à ce processus biologique d’engendrement. Ainsi, l’amour dans la réunion des polarités mâle et femelle est la première étape (bien que certains enfants puissent être engendrés de façon apparemment accidentelle sans que l’amour se soit établi entre les deux êtres qui sont leurs père et mère).

Lorsque deux êtres réunissent dans l’amour et la joie leurs polarités, l’aboutissement par l’engendrement, la gestation et la naissance d’un enfant, est une forme d’aboutissement qui n’exclut pas la poursuite de la relation homme /femme et la recherche de la joie intérieure dont nous avons parlé précédemment.

On peut ajouter qu’il peut y avoir une joie intérieure partagée, et cela est nécessaire lorsqu’il y a parentage d’un ou de plusieurs enfants. Alors la joie intérieure commune, qui est le foyer auquel la famille trouve son feu d’amour et de lumière, doit être nourrie, partagée, cultivée, honorée. Il arrive parfois qu’elle se substitue un temps à la joie intérieure individuelle pour certains membres de la famille. Cela est en quelque sorte assez naturel mais, tôt ou tard, il importe qu’un chemin de joie individuel puisse également, soit se retrouver ou se recréer, soit s’établir. Cela est liberté. Sans liberté, il n’y a pas de joie authentique.

Il importe également de savoir justement à quel point la liberté, génératrice de joie authentique, est indispensable dans les relations entre hommes et femmes. Cela ne signifie pas que cette liberté soit une anarchie, ni une absence de respect de ce que vous appelez l’autre... Car pour nous il n’y a pas d’autre : vous êtes Un, déployés en différentes formes, manifestations, corps physiques, personnalités, âmes. Par conséquent, lorsqu’il y a non respect d’un autre, il y a non respect de soi.

Ainsi la liberté est un facteur indispensable de la joie intérieure, qui ne doit jamais s’éteindre et qui n’appartient qu’à chacun d’entre vous, pour soi. Vous pouvez bien évidemment partager cette joie intérieure entre vous à partir du moment où vous la cultivez pour vous-même. Elle n’a pas non plus à être cachée : au contraire, elle ne peut que se nourrir en rayonnant, mais il importe encore une fois que la relation et les joies de la relation ne se substituent pas à la vivacité de cette joie intérieure de chaque individu concerné.

© Voix de Lumière, via Christine Anne K. 2010


Posté par voixdelumiere à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

6. fidélité ?.. responsabilités & illusions


Qu’en est-il de l’évolution de la question de la fidélité dans un couple, ou de l’exclusivité d’une relation, dans ces nouvelles perspectives que nous tentons de clarifier ?

 

Tant qu’il y a trahison, tant qu’il y a possession, tant qu’il y a peur, il n’y a pas de relation amoureuse. Par conséquent, il faut vous élever au dessus de ces problématiques avant tout autre réflexion sur ces questions. La question n’est pas celle de la fidélité mais celle de la non trahison. La question n’est pas celle de l’exclusivité mais celle de la liberté de chacun et du respect de l’autre.


Personne ne possède qui que ce soit dans la relation. Néanmoins une solidarité des cœurs fait qu’il ne peut y avoir de trahison.

Votre cœur peut aimer de nombreuses personnes.

Il importe de savoir si vous désirez que la relation soit construction d’une vie partagée avec des bases et des ramifications sociales et matérielles, des enfants éventuellement. En ce cas, il y a solidarité, il y a responsabilité, il y a vérité, ce qui implique le respect des bases de la relation.


La question de la fidélité est illusoire car elle réfère à l’existence de vos pulsions sexuelles telles qu’elles sont, tourbillonnantes dans le bas du corps. Or il vous appartient aujourd’hui de faire fusionner les énergies du bas et du haut par le Cœur. C’est donc le Cœur votre étalon pour la fidélité, et non pas le bas du corps.


Une relation aujourd’hui s’inscrit nécessairement dans ce que nous aimons appeler un réseau ou une trame de plusieurs relations. Une relation amoureuse n’est pas un face-à-face coupé du monde extérieur. Cela n’est qu’une voie de non sens et d’illusion, voire d’addiction. Par conséquent, votre question de l’exclusivité devrait être revue à la lumière de cette perspective. Vous êtes encore très englués dans des problématiques de sexualité, disons, un peu fornicatrices, qui n’ont pas grand intérêt pour nous.


La relation de deux cœurs est toujours unique, mais chaque cœur peut être en relation avec de nombreux cœurs et de façon unique dans chaque relation -alors que, paradoxalement, vous être tous Un- : cela est également un aspect essentiel de cette thématique -qui pour l’instant n’est qu’une abstraction pour vous, et nous le regrettons-.


Nous ne sommes pas par là en train de vous dire qu’il serait juste d’être infidèle, comme vous dites, et faux d’être exclusif. La question n’est pas là; pardonnez-nous l’expression, mais nous nous en foutons (sic)... Il vous appartient de dépasser l'impertinence de ces notions, à partir du moment où vous aurez dépassé l'impertinence de vos souffrances illusoires, et cela est encore pour vous un vaste chantier.


Attachez-vous à cette question centrale que vous êtes tous Un..

Et au fait par ailleurs qu’il y a responsabilité de transparence dans une relation, qu’il y a responsabilité de non souffrance dans une relation, qu’il y a responsabilité de liberté dans une relation. (Et si cela vous semble contradictoire, nous nous en foutons.)


Le blocage de vos pulsions sexuelles dans le bas du corps a été une œuvre de la matrice et, à mesure que vous savez mieux harmoniser - comme nous l’avons dit il y a quelques instants - le bas et le haut avec le Coeur, vous pouvez vous élever dans la Vérité du regard de l’aigle au-dessus de ces questions, dont certaines sont empreintes de restes d’illusion.


Ne voyez pas de sévérité à votre égard. Nous vous aimons, et nous accompagnons votre chemin.


Cultivez votre propre Unité. Cultivez dans votre relation ce qui, en elle, vous mène à l’Unité,  ensemble et chacun. Cultivez dans vos inter-relations, en réseau, ce qui converge vers l’Unité de tous et de chacun. Cela est la Vérité du chemin. Mes chers amis, avec toute notre bienveillance, je pense avoir répondu.


© Voix de Lumière, via Christine Anne K. 2010


Posté par voixdelumiere à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

7. bonheur de l'autre/ guérison/protection


Dans le cadre de notre exploration de ce que devraient être les relations amoureuses à travers notre démarche et dans le processus d’ascension, qu’en est-il de cet aspect de vouloir rendre l’autre heureux, de vouloir le protéger, et parfois même de vouloir ou d’espérer guérir l’autre? Qu’est-ce qui est juste et qu’est-ce qui n’est pas juste dans toute cette thématique ?


Dans une relation, il n’y a rien à vouloir. Vouloir, c’est se mettre dans un pouvoir et se mettre dans un pouvoir dans la relation n’est pas approprié. Cela ne peut que détruire la relation ou la rendre invalide au sens du boiteux, du paralytique, de l’aveugle, etc.


Désirer le bonheur de l’autre n’est pas vouloir le bonheur de l’autre, désirer protéger n’est pas vouloir protéger, désirer l’amélioration de l’état de l’autre n’est pas vouloir le guérir. Il est naturel de souhaiter le bonheur de la personne que vous aimez, car cela est une expression de l’amour dans tout ce qu’il a de plus naturel et dans toute sa chaleur, et dans toute sa beauté, et dans toute sa vérité.


La question alors serait « agir ou non pour le bonheur de l’autre ? » La réponse serait oui, mais agir sans volonté, agir spontanément, agir tout naturellement, sans y mettre la force du vouloir et cela est naturel. Cette façon d’agir pour le bonheur d’un être aimé ne nécessite aucune volonté, ne nécessite aucune décision : elle se fait d’elle-même, tout naturellement. Il ne peut pas en être autrement.

Il n’y a pas à attendre de réciprocité, même s’il est bon et juste que la relation soit nourrie par ces actions de grâce.


Il n’y a pas à être dans la réaction par rapport à des souffrances de l’autre. Il y a à les accueillir avec respect, avec amour, avec tendresse. Il y a à les respecter. Il n’y a pas à vouloir guérir, cela n’est pas en votre pouvoir...Il peut y avoir désir de la guérison de l’autre - cela est naturel - mais ce désir doit rester humble, car il pourrait devenir volonté, il pourrait également devenir obsession. Cela n’est pas le chemin de la relation.


Aucune relation n’est faite pour guérir l’un ou l’autre : cela est une illusion qu’il importe de démasquer. Une relation peut être inscrite dans le chemin de guérison de l’un ou de l’autre, cela n’est pas la même chose. En ce cas, le but est le chemin et pas la guérison. Il importe de marquer cette différence.


En ce qui concerne la dimension du « protéger », elle est naturelle par amour et c’est une forme de tendresse et d’accompagnement qui a toute sa beauté tant qu’elle est pure de toute peur et de toute illusion de peur. Car lorsqu’il y a désir de protéger par peur, par projection de peur, par entretien de pensées de dualité, d’ombres de maladies, de dangers contre lesquels il importerait de protéger l’être aimé, cela appartient à la voie de la peur et non pas à la voie de l’amour, même si celle-ci est empruntée. La voie de l’amour ne doit pas être nourrie par de la peur. Je pense avoir répondu à votre question.

© Voix de Lumière, via Christine Anne K. 2010



Posté par voixdelumiere à 12:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 24 juin

8. l'expérience d'être Un


Pouvez-vous nous donner des éléments de compréhension de cette réalité, qui nous échappe encore, que nous sommes tous Un ?

 

Tant que vous êtes dans l’illusion, vous ne savez pas voir cela; mais lorsque vous vous placez dans votre Cœur, admettez qu’il n’y a pas de séparation : il n’y a plus ni foule, ni individualités différentes autour de vous, ni dedans et dehors, ni ombre et lumière, il y a que cette Lumière et cette Paix, cette Vérité, cette Harmonie... Cela vous permet de contacter ce qu’est la réalité du Un.


Partant de là vous pourriez faire l’effort d’imaginer que toutes les personnes qui vous entourent peuvent rencontrer chacun à sa manière exactement la même expérience, et que là dans cette expérience vous êtes réunis, mais que vous ne voyez pas votre réunion puisque vous êtes non-séparés : la forme n’existe plus. La séparation illusoire dont vos egos se sont emparés pour vous faire croire que vous étiez le centre du monde, chacun, n’existe plus. Par la même, vous faites donc l’expérience du Un. Mais vous ne le savez pas, pas encore - du moins pas encore suffisamment.

Ne croyez pas que la description de cette expérience soit coupée de ce que vous vivez au quotidien dans l’apparente séparation de vos corps et de vos différentes personnalités... Là est l’illusion.


Néanmoins, vous pourriez tomber dans l’illusion de la fusion avec une autre personne par le biais de cette thématique. Il ne peut y avoir fusion avec une personne à l’exclusion des autres personnes. L’expérience du Un peut certes se vivre à deux, dans une rencontre amoureuse où les énergies sexuelles vont s’élever vers ce niveau de conscience. Cela n’est pas l’illusion de fusion qui peut exister dans certaines relations de couple où, alors, il y a simplement illusion et destruction. Car la fusion dont il est là question n’est qu’un reflet falsifié de la fusion avec le Un et la Source...Cette question est complexe, nous pourrons en reparler.


© Voix de Lumière, via Christine Anne K. 2010


Posté par voixdelumiere à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

9. homosexualités


Qu’en est-il de la joie intérieure, de celle des polarités et de l’union sexuelle dans une relation homosexuelle par rapport au chemin d’ascension ?

Ces relations d’amour sont tout aussi respectables en tant que relation d’amour, que toute relation d’amour entre deux êtres humains. Sur le plan de la joie intérieure, il n’y a aucune différence, bien évidemment.

En ce qui concerne l’appel des polarités, il n’existe pas puisqu’il n’y a pas de différences de polarité. Néanmoins, il y a des sous-polarités qui font qu’un aspect masculin et un aspect féminin se sont dégagés, et que ces sous-polarités cherchent leur complément. En ce sens il y a un niveau de joie de la rencontre sexuelle, auquel s’ajoutent la joie d’être deux, et le plaisir de la montée des énergies sexuelles... Mais nous ne sachons pas qu’il soit réellement possible que deux êtres de même sexe sachent faire monter leurs énergies sexuelles de façon comparable, ensemble et harmonieusement, à celle que peut atteindre la réunion sexuelle d’un corps féminin et d’un corps masculin. Il ne s’agit pas néanmoins d’incriminer la valeur d’une relation d’amour entre deux personnes du même sexe, car ces deux personnes se donnent de l’amour et réunissent, comme nous l’avons dit, des polarités qui se complémentent à un degré moins amplifié.

Le processus d’ascension dans ce contexte a naturellement la même valeur individuelle, mais nous constatons cependant que dans bien des couples homosexuels l’équilibre dans certains aspects de la relation est différent. Il peut y avoir plus de liberté mais il peut aussi y avoir beaucoup plus de dépendance. Il peut y avoir beaucoup de respect, mais il peut aussi y avoir beaucoup de projections de souffrance partagées, qui alors ne sont pas nettoyées par la relation.

Il est recommandé que le respect, et le respect du chemin de l’autre, soient développés avec beaucoup de rigueur dans ces relations; car le fait même d’être du même sexe induit une non-différence qui peut entraîner certains aspects de non-respect par identification...Il est vrai,  direz-vous, que dans nombre de relations homme-femme, le non-respect existe -mais nous n’avons pas abordé le fait de ces relations-là dans notre conversation-.

Nous disons donc simplement que dans la configuration d’une relation homosexuelle, du fait de la non différence des sexes, cet aspect du respect surgit davantage, et que le processus d’ascension doit s’exercer dans la liberté et la non-identification à l’autre. Nous espérons que cela est suffisamment clair. Avec tout notre Amour.

© Voix de Lumière, via Christine Anne K. 2010


 

Posté par voixdelumiere à 12:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10. désir masculin / amour du coeur


Quelle est la bonne attitude correcte et aimante à avoir, pour l’homme et pour la femme, face au caractère impérieux et brut du désir sexuel masculin ?


L’Amour pour soi et pour le/la partenaire doit être aux commandes.

Si le désir du bas du corps remonte dans le chakra cardiaque il transmute en désir divin : alors il ne saurait être ni impérieux ni brut.


Un désir sexuel cantonné aux régions basses du pelvis (et anus) est une faim inextinguible qui ne sait se satisfaire que par domination /soumission et jeux de séduction, pouvoir, emprise.. Là n’est pas l’Amour, et vous confondez trop souvent vos sentiments de désir avec ceux du cœur.

Le corps est au service du cœur et non l’inverse. L’Amour du cœur ne peut être que respect, joie, fluidité des actes, oubli de soi dans le don à l’autre et pour-par l’autre.


Le désir sexuel masculin est un afflux de sang et d’énergie dans un organe reproducteur : c’est le mouvement de la Vie qui s’initie, et qui peut / pourrait –pour ceux qui savent l’employer- servir le cœur et l’esprit en étant « remonté », par voie rectale, vers le manipura chakra qui alors devient le centre tout puissant avant subtilisation vers / dans le cœur.


La femme en ce domaine peut contenir l’afflux du sang masculin en massant tendrement l’organe (mâle) pour aider la remontée du flux énergétique : alors le cœur peut employer et transmuter cette base énergétique dans sa vibration propre et ultime d’Amour et de Joie-Vérité, et les deux amants peuvent unir leurs cœurs, puis leurs organes génitaux avec respect et tendresse. Ensuite peuvent se pratiquer les usages « tantriques » de réception-canalisation des courants ascendants des mouvements d’énergie générés par l’union.


© Voix de Lumière, via Christine Anne K. 2010


Posté par voixdelumiere à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,