Qu’en est-il de la joie intérieure, de celle des polarités et de l’union sexuelle dans une relation homosexuelle par rapport au chemin d’ascension ?

Ces relations d’amour sont tout aussi respectables en tant que relation d’amour, que toute relation d’amour entre deux êtres humains. Sur le plan de la joie intérieure, il n’y a aucune différence, bien évidemment.

En ce qui concerne l’appel des polarités, il n’existe pas puisqu’il n’y a pas de différences de polarité. Néanmoins, il y a des sous-polarités qui font qu’un aspect masculin et un aspect féminin se sont dégagés, et que ces sous-polarités cherchent leur complément. En ce sens il y a un niveau de joie de la rencontre sexuelle, auquel s’ajoutent la joie d’être deux, et le plaisir de la montée des énergies sexuelles... Mais nous ne sachons pas qu’il soit réellement possible que deux êtres de même sexe sachent faire monter leurs énergies sexuelles de façon comparable, ensemble et harmonieusement, à celle que peut atteindre la réunion sexuelle d’un corps féminin et d’un corps masculin. Il ne s’agit pas néanmoins d’incriminer la valeur d’une relation d’amour entre deux personnes du même sexe, car ces deux personnes se donnent de l’amour et réunissent, comme nous l’avons dit, des polarités qui se complémentent à un degré moins amplifié.

Le processus d’ascension dans ce contexte a naturellement la même valeur individuelle, mais nous constatons cependant que dans bien des couples homosexuels l’équilibre dans certains aspects de la relation est différent. Il peut y avoir plus de liberté mais il peut aussi y avoir beaucoup plus de dépendance. Il peut y avoir beaucoup de respect, mais il peut aussi y avoir beaucoup de projections de souffrance partagées, qui alors ne sont pas nettoyées par la relation.

Il est recommandé que le respect, et le respect du chemin de l’autre, soient développés avec beaucoup de rigueur dans ces relations; car le fait même d’être du même sexe induit une non-différence qui peut entraîner certains aspects de non-respect par identification...Il est vrai,  direz-vous, que dans nombre de relations homme-femme, le non-respect existe -mais nous n’avons pas abordé le fait de ces relations-là dans notre conversation-.

Nous disons donc simplement que dans la configuration d’une relation homosexuelle, du fait de la non différence des sexes, cet aspect du respect surgit davantage, et que le processus d’ascension doit s’exercer dans la liberté et la non-identification à l’autre. Nous espérons que cela est suffisamment clair. Avec tout notre Amour.

© Voix de Lumière, via Christine Anne K. 2010